Création d’une application

Création d’une application

La clé du succès dans la création d’une application se trouve dans la capacité des ingénieurs ou visionnaires à se projeter dans le futur. À cet effet

La clé du succès dans la création d’une application se trouve dans la capacité des ingénieurs ou visionnaires à se projeter dans le futur. À cet effet, la plupart des analystes sont en accord sur l’importance grandissante de l’ « internet des objets », liant les milliards de données que nous détenons sur les individus, l’environnement, les institutions et le reste du monde, aux nouvelles technologies. Les études démontrent que deux tiers des consommateurs vont s’équiper de technologie dite « connectée » d’ici 2019, créant une expansion du marché de 26 milliards d’unités supplémentaires d’ici 2020. En guise de comparaison, le total d’unité en 2009 était de 900 millions, on peut donc imaginer l’immensité du marché économique qui en découlera, et des opportunités d’affaires pour ces applications qui entrent dans une « économie de partage », évaluée par PriceWaterhouseCoopers à 335 milliards de dollars.

Au niveau technique, ce genre d’application se doit d’incorporer un logiciel qui regroupe, gère et met à jour l’information par elle-même. Une fois l’information reçue, l’application doit traiter l’information et la rendre lisible aux consommateurs pour qu’ils puissent interagir avec celle-ci. Ceci étant dit, en tant que développeur, vos chances sont très minces de posséder les outils ou le temps requis pour la création entière d’un tel logiciel. Ainsi, la plupart des applications dans le cadre de l’« internet des objets » sont et seront créés sur une plateforme à l’intérieur d’un marché qui existe déjà. En effet, elles comprennent généralement un API qui permet la communication entre la plateforme existante et les applications qui se construisent sur celle-ci. Par exemple, imaginez une application qui permettrait de gérer l’attente dans nos hôpitaux gratuits, qui se vident lorsque les Canadiens jouent mais où on peut attendre plus de cinq heures pour un diagnostic de cinq minutes au milieu de la nuit. Imaginez une application nous livrant l’information détenue par les hôpitaux concernant le nombre de patients en attente, de médecins disponibles, de rotation, de lits disponibles, etc. Elle serait ainsi bâtie sur les informations détenues par les systèmes informatiques des hôpitaux qui gèrent déjà cette information. Dans le même ordre d’idées, la simple application nous donnant la météo sur notre cellulaire ne fait que se connecter sur les plateformes de météo déjà établies, nous livrant l’information de façon directe et claire sans être en soi un satellite météorologique.

Alors comment de jeunes ingénieurs peuvent se pencher sur ces opportunités? Le point de départ d’une telle application est l’application elle-même. La logistique est de créer une application liant les gens à travers les nouvelles technologies sur une simple plateforme, ce qui ne nécessite en rien des connaissances hors du commun. Prenez l’exemple de Uber ou Lyft, qui lient les gens à travers un simple système de localisation, et un service qui fut toujours offert : le transport. La réussite d’une telle application se situe simplement à travers le lien créé à un prix réduit entre la technologie, les consommateurs et les offreurs. Le monde se simplifie à travers la complication de la technologie, et la place des ingénieurs qui désirent créer une application ou une plateforme se situe à la conjonction entre offrir un monde plus simple aux gens à travers leur compréhension de cette technologie. Ceci n’est en rien nouveau, mais exponentiellement plus rapide et diversifié aujourd’hui, vous n’avez qu’à observer, les opportunités sont presqu’infinies.

Philippe Dubois, vice-président chez Blitz tutorat 4.0

COMMENTS