Voici 6 endroits auquels vous n’auriez jamais pensez partir en échange…

Voici 6 endroits auquels vous n’auriez jamais pensez partir en échange…

1. Antarctique Qui l’offre ? Plusieurs universités telles que « Antarctic University Expedition » ainsi que « American Universities International P

1. Antarctique

Qui l’offre ? Plusieurs universités telles que « Antarctic University Expedition » ainsi que « American Universities International Program ».

Pré-requis : Aucun.

Qui devrait y aller ? N’importe qui intéressé par une traversée à la voile et autour de l’Antarctique dans le but de découvrir son environnement, son histoire et son tourisme. Ajoutez à cela n’importe qui souhaitant voir de près une colonie de pingouins, ce qui devrait être TOUT LE MONDE.

Picture 26

2. Népal.

Qui l’offre ? SIT Study Abroad.

Pré-requis : Aucun.

Qui devrait y aller : N’importe qui n’arrivant pas à se décider entre passer un semestre en trek au travers des montagnes, ou partir en safari découvrir des animaux exotiques et dangereux, puisque ce programme rassemble ces deux aspects. De plus, ceux qui craignent la solitude lorsqu’on est loin de chez soi, soyez rassurés ! En effet, une partie de ce programme consiste à passer six semaines dans une famille népalaise.

Nepal Université

 

3. Sibérie, Russie.

Qui l’offre ? : SARS (The School of Russian and Asian Studies (L’ école des études russes et asiatiques) en collaboration avec l’université linguistique de l’Etat d’Irkutsk.

Pré-requis : Aucun. Non, vous n’avez pas besoin de parler russe. Techniquement vous n’avez pas non plus besoin de faire partie d’une université.

Qui devrait y aller : N’importe qui souhaitant faire l’expérience de la Sibérie sans se préoccuper de l’isolation sociale – Irkutsk est l’une des lieux les plus peuplés de Sibérie. Cela concerne également toute personne ne parlant pas un mot de russe, mais qui ne voit pas de problème à se jeter dans le bain.

Tree of desires on cape Burhan of Olkhon Island on Lake Baikal

4. Amman, Jordanie.

Qui l’offre : ISA en collaboration avec l’université Al-Ahliyya Amman et l’université des technologies Princess Sumaya.

Pré-requis : Un GPA d’au minimum 2.5 en Langue Arabe et Etudes du Moyen-Orient, ainsi qu’un minimum de 3 en Business, Ingénierie et Technologie de l’information.

Qui devrait y aller : N’importe qui souhaitant se jeter la tête la première dans l’apprentissage de l’Arabe, ou souhaitant étudier au Moyen-Orient, tout en essayant autre chose que Dubai ou Abu Dhabi. Devrait aussi y aller, les spécialistes de l’architecture – Amman a été habitée par différentes cultures et ses structures datent de plusieurs milliers d’années.

Université Amnam

 

5. Ulaanbaatar, Mongolie.

Qui l’offre : SIT Study Abroad.

Pré-requis : Aucun.

Qui devrait y aller : N’importe qui souhaitant vivre une expérience authentique en vivant et travaillant au sein d’une communauté mongole. Ainsi que toute personne fascinée par la juxtaposition du traditionnel et du moderne – une partie de ce programme consiste à résider avec une famille du Ulaanbaatar urbain.

 

Ulaanbaatar Mongolie Universit.

 

6. Corée du Nord (oui vraiment).

Qui l’offre : Le « Pyongyang Project » a mis en place de programmes d’études à l’étranger en collaboration avec les écoles de Brown, Tufts and Lafayette pour ne citer qu’elles. Le programme propose également des programmes éducatifs ouverts à tous (pour lesquels vous devez vous assurer que l’établissement vous fasse crédit – mais sérieusement, quelle école ne récompenserait pas une telle initiative ?)

Pré-requis : Aucun, si ce n’est que les règles de la faculté peuvent aider (le gouvernement Nord Coréen a une politique stricte quant aux photographies et aux comportements des touristes).

Qui devrait y aller : N’importe qui ayant rêvé d’y faire un tour ainsi qu’un cours accéléré, comme dit la Corée du Nord. Egalement, n’importe qui ayant passé beaucoup de temps à réfléchir à comment visiter ce royaume ermite sans avoir à craindre de finir en prison. Enfin, quiconque avec des parents très courageux peut y aller.

Université Corée du Nord

 

COMMENTS